Une semaine à Chiang Mai (Thaïlande part. 1)

temples-chiang-mai-thailande

Une semaine à Chiang Mai

À peine revenue de Thaïlande, je me plonge avec empressement dans le tri de mes photos, afin de vous partager les étapes de notre périple, vous qui avez suivi de très près (et pourtant de si loin) notre voyage, via mon compte instagram. Durant toute la durée du séjour, vous avez été très nombreux-ses à réagir à mes vidéos et mes photos, en m’envoyant des petits mots adorables, des conseils, et des questions. C’était formidable de pouvoir partager cette aventure avec vous, je ne m’attendais pas à tant d’engouement ! Comme me l’a écrit l’une de mes abonnées sur instagram « tu me fais voyager depuis mon canapé », et tel était le but. Si au cours de ces trois semaines, j’ai réussi à faire entrer un peu de Thaïlande chez vous ou si j’ai réussi à emporter votre tête un peu là-bas… alors, j’ai tout gagné. 🙂

Dans ce premier article sur la Thaïlande (il y en aura trois au total), je vous raconte notre première semaine à Chiang Mai et vous dévoile mes bonnes adresses, ce que nous avons fait, ce que nous avons vu, ce qui nous a plu… Cela pourra être une bonne base d’inspiration pour les personnes souhaitant découvrir Chiang mai et les environs. Vous verrez, je me suis un peu lâchée sur la mise en page de l’article, car je voulais donner un petit effet « carnet de voyage » à l’article. Je ne sais pas si c’est réussi mais une chose est sûre, j’ai été très émue en revoyant ces photos. En fait, c’est tout ce voyage qui m’a ému. Allez, je vous souhaite bonne découverte.

Voyager en Thaïlande avec un enfant

voyager-avec-un-enfant

Le premier grand voyage d’Emma. Non, enfin… le deuxième car nous avions déjà fait la Martinique lorsqu’elle n’avait pas deux ans. Mais autant dire que ça ne compte pas, puisqu’elle n’en garde aucun souvenir.

Adepte de l’Asie depuis longtemps et ayant vécu trois ans en Chine (où j’étais styliste), j’ai toujours su que l’Asie est LE continent à faire avec les enfants. Que ce soit la Chine, le Viet-Nam (que j’ai visité deux fois) ou bien la Thaïlande, je vous recommande ces trois pays les yeux fermés pour une première expérience en famille. Les Asiatiques adorent les bambins et sont d’une bienveillance incroyable envers eux. Pour ce voyage, il était donc tout naturel pour nous d’emmener Emma, 5 ans, au Pays du sourire. Je ne vous partagerai pas de bons plans « Comment occuper son enfant dans l’avion » ou « Quoi visiter en Thaïlande avec un enfant » car nous avons la chance d’avoir une petite fille très patiente, très adaptable et qui s’intéresse à tout. Nous n’avons donc pas eu besoin de monter de stratégie particulière sous prétexte que nous avions un enfant. Nous avons simplement vécu notre voyage à trois, comme nous l’aurions (presque) fait à deux. Emma s’est parfaitement adaptée à tout, que ce soit au décalage horaire, à la nourriture, au temps de trajets, aux excursions etc. C’est peut-être de fausses convictions, mais je pense que lorsqu’il n’y a pas d’angoisse sur ces sujets-là du côté des parents, cela n’en suscite pas chez l’enfant. En tout cas, cette manière de fonctionner nous a toujours réussi jusqu’à présent. 🙂

Où dormir à Chiang Mai ?

hotel-chiang-mai-jira-boutique-residence

Jira Boutique Résidence, le seul hôtel du voyage que nous avions réservé en avance, avant notre départ ! Je ne sais pas si les prix sont toujours aussi exceptionnels, mais nous avons payé 115 euros les 7 nuits (plusieurs d’entre vous m’ont demandé si c’était 115 euros la nuit, mais non, c’est bien le prix pour les 7 nuits !), et pour ce tarif-là, il offre des conditions tout à fait convenables. Il possède une jolie piscine devant le parking et le personnel est très accueillant. La chambre, propre avec une literie très confortable, fait environ 30 m2, et elle est nettoyée tous les jours. De plus, l’hôtel est plutôt bien situé car il est à 15-20 minutes à pied de la Walking Street. En scooter, vous y serez en moins de 5 minutes. Petit plus : vous pouvez garer gratuitement votre véhicule sur les places de parking de l’hôtel. Petit moins : il n’y a pas de restaurant dans l’hôtel, donc pas de petit déjeuner, mais je vous partage quatre adresses sympas pour faire un bon breakfast à Chiang Mai, ci-dessus. 🙂

4 bonnes adresses de petits dejeuners à Chiang Mai

 

petit-dejeuner-breakfast-chiang-mai

  • CAFE DE L’AMOUR : Du latte Art, des smoothies frais, une jolie terrasse ombragée et des croissants chauds !
  • THE CORNER : Une carte de jus de fruits excellente, des belles assiettes de brunch et une jolie terrasse, juste en face des bureaux de réservation pour Elephant Nature Park (je dis ça, je dis rien).
  • BUTTER IS BETTER : Ambiance américaine, gros pancakes et beaucoup de beurre, comme son nom l’indique. Idéal pour combler les grosses faims !
  • IMPROVISE MUSIC CAFE : Du joli latte art, une ambiance arty et situé juste à coté de l’hôtel Jira Boutique Résidence, donc bien pratique.

Se déplacer

louer-scooter-chiang-mai

Il faut compter environ 35 euros pour la location d’un scooter à la semaine. Il y a des shops de location de scooters un peu partout dans Chiang Mai, vous en trouverez facilement. En amont, pensez bien à faire faire un permis international qui vous sera demandé en cas de contrôle routier (nous avons eu droit à deux contrôles durant la semaine). Il n’y a aucune contre-indication pour être plusieurs sur un scooter. Lors du contrôle, le policier nous a même fait l’éloge d’Emma, qu’il annonçait être la prochaine Sophie Marceau (ah ah, la seule actrice française qu’il devait connaitre, sûrement) et lui a offert une bouteille de jus de fruits en guise de cadeau. Aussi, un point très important, en Thaïlande, la conduite se fait à gauche. Enfin, en ce qui concerne le code de la route, il est quasiment inexistant. Hormis quelques feux de signalisation, chacun en fait à sa sauce. Cela peut sembler déroutant au départ, mais on prend vite le pli. Concernant les priorités, c’est la loi du plus fort : le camion est prioritaire sur la voiture, qui est prioritaire sur le scooter, qui est prioritaire sur le vélo, qui est prioritaire sur le piéton. Une fois que l’on a compris ça, on a tout compris. 🙂

Quoi faire, quoi visiter ?

Les Temples

temples-chiang-mai-thailande Il suffit de sillonner Chiang Mai en scooter pour découvrir des temples en pagaille. Certains sont plus connu que d’autres, mais chacun vaut en fait le détour. L’ambiance est calme, silencieuse, reposante, et vous pourrez y voir de nombreux Thaïlandais qui viennent se recueillir chaque jour. Que l’on adhère ou non à cette religion, on ne peut que s’incliner devant la beauté des édifices et la magnificence des lieux !

temple-chiang-mai-thailandeMes temples Coups de coeur :

  • What Phra Doi Durthep, et sa vue imprenable sur Chiang Mai
  • Wat Suan Dop, et son « village » d’édifices blancs
  • Wat Phra That Doi Kham, et son énorme Bouddha doré

Les cascades

 

cascade-chiang-mai-thailandeSe déplacer en scooter, c’est s’offrir la possibilité de pousser les portes de la ville et d’explorer les environs ! Nous avons pris les routes de campagne pour arriver jusqu’à la jungle, à une heure de Chiang Mai. De là, nous nous sommes rendus à la cascade Montha Than Waterfall, qui est vraiment magnifique ! Le chemin est très bien entretenu, l’endroit est donc très facile d’accès. Il y a un grand trou d’eau pour s’y baigner mais comme les serpents sont nombreux en Thaïlande (et ce ne sont pas vraiment les mêmes que chez nous ^^), nous ne nous y sommes pas risqués. Nous sommes simplement restés là, de longues minutes, à regarder la force la nature et écouter le bruit assourdissant de l’eau. Un spectacle simple, mais magnifique.

Petite info : la plupart des cascades ont un accès payant (hé oui, il faut bien que le business tourne…), mais le coût n’est pas considérable, il est de l’ordre de 2,50 euros environ par véhicule.

Elephants Nature Park

 

elephant-nature-park-chiang-maiVoir des éléphants en Thaïlande est un peu le rêve de tout un chacun. Oui, mais à quelle et dans quelle condition ? Dans ce pays bouddhiste que j’adore, il y a malheureusement un point noir au tableau : le traitement des éléphants, qui n’est pas du tout joli. Cet animal sauvage a d’abord été exploité pour tirer des charges et réaliser de gros travaux, mais avec l’arrivée du tourisme de masse est apparu une nouvelle forme d’exploitation, les balades à dos d’éléphants. Rien de grave, me direz-vous. C’est vrai, quoi, c’est sympa, et puis, mince, un éléphant, fort comme il est, peut bien porter quelques personne sur son dos ! Comme un cheval, en somme. Oui, c’est vrai, mais il y a quand même un petit gros détail qui change : la technique de dressage. J’ai longtemps fait de l’équitation et je connais donc bien les techniques de débourrage d’un cheval. Cela ne se fait pas dans la violence et il est primordial d’instaurer un climat de confiance entre l’animal et son cavalier pour que ça marche. Le dressage de l’éléphant, en Thaïlande, est d’un autre registre. En effet, comment dresser une telle force de la nature, qui plus est, l’un des animal les plus intelligent du monde ? En pratiquant sur lui la technique du Phajaan. Pour faire bref, il s’agit d’une période de torture d’une extrême violence que l’on réalise sur l’éléphanteau, pour faire en sorte que l’animal se souvienne à jamais que l’homme est son bourreau et qu’il doit obéir pour éviter de re-subir l’horreur. Pour cela, tous les moyen sont bons : l’électrocution, les entailles dans sa chair, les coups de crochet dans son crâne et j’en passe. Si vous voulez approfondir ce sujet, je vous invite à visionner cette vidéo (très dure) qui explique tout parfaitement bien. Ayant découvert cette atrocité il y a plusieurs années, il était très clair dans ma tête que je ne serai pas complice de cet acte de torture collectif. C’est pourquoi j’ai fait des recherches et j’ai découvert qu’il existe quelques centres (trop peu, malheureusement) qui sauvent ou rachètent des éléphants esquintés par les dérives du tourisme de masse et leur donne une seconde chance dans leur vie. J’ai fait le choix de me tourner vers le centre de sauvetage Elephant Nature Park car c’est le plus ancien et surtout le plus fiable (car ayant flairé le business, de plus en plus de faux centres de sauvetage s’ouvrent mais les éléphants sont en fait maltraités). Pour faire vivre le centre et couvrir les frais lié aux coûts de vétérinaires, au rachat des animaux (25 000 euros – 30 000 euros pour un éléphant) etc., Elephant Nature Park propose chaque jour à une poignet de touristes de passer la journée avec les éléphants, de les nourrir, les soigner et les accompagner dans leur balade quotidienne à la rivière. Bien sûr, on ne monte pas sur leur dos et on respecte le rythme de l’animal. Il faut compter 65 euros la journée (repas du midi compris dedans). Cela peut paraitre un peu cher mais quand on sait que son argent sert à une bonne cause, cela n’a pas du tout le même goût. Cette journée était incroyable, et très émouvante. Elle restera à jamais gravée dans ma mémoire. Si vous allez en Thaïlande, je vous invite vivement à rencontrer les éléphant avec Elephant Nature Park. Vous n’avez pas besoin de réservé depuis la France. Il suffit de vous rendre dans leur bureau à Chiang mai et de faire votre réservation du jour pour le lendemain (ou du surlendemain en fonction des autres réservations).

Les sources d’eaux chaudes

 

san-Kamphaeng-Hot-water-chian-maiLes sources chaudes de San Kamphaeng Hot Springs sont très peu connus des touristes alors que les Thaïlandais, eux, adorent s’y rendre ! Le site, composé de plusieurs bassins à différentes températures, est calme et reposant. Au plus près de la source, l’eau affiche 105 degrés. La tradition veut que les Thaïlandais viennent y faire cuire leurs oeufs, pour ensuite les déguster sur place. Vous trouverez plusieurs petites échoppes vendant des oeufs et des petits paniers pour que vous puissiez jouer le jeu. Plus bas, la température de l’eau s’abaisse à 45-50 degrés, et de nombreux locaux se délassent les pieds et les mollets dedans. De notre côté, nous n’avons pas réussi à y glisser un doigt de pied… trop bouillant ! Heureusement, encore plus bas, la température s’abaisse à 37 degrés, ce qui devient beaucoup plus raisonnable pour nos peaux non habituées.^^Vous aurez alors le choix de trempouiller vos mollets gratuitement dans la petite rivière, ou bien d’acheter une place pour la piscine d’eau chaude naturelle (300 baths = env. 8 euros). Nous avons opté pour la deuxième option et avons passé l’après-midi à nous prélasser dans le grand bassin. Les sources chaudes de San Kamphaeng Hot Springs sont parfaites pour s’accorder un moment de détente et de calme, à une heure (en scooter) du centre agité de Chiang Mai.

Le zoo

Moi qui ne suis pas fan des zoos en général, et des zoos asiatiques en particulier (très peu respectueux du bien-être de l’animal), j’ai été surprise du zoo de Chiang Mai. Nous avions choisi d’y aller pour faire plaisir à Emma, mais j’avais un peu peur de ce que j’allais y découvrir, car j’avais un très mauvais souvenir d’un zoo chinois, qui proposait aux gens, entre autres attractions choquantes, de chevaucher un lion -shooté au formol -pour se faire prendre en photo. De plus, la plupart des animaux étaient confinés dans de minuscules cages, bourrés de toc et en mauvais état, ce qui m’avait beaucoup peiné. Au zoo de Chiang Mai, il n’y a rien de tout ça. La plupart des animaux ont de grands espaces naturels, et sont en bonne santé. Pour certains, il est même possible de leur donner à manger des légumes, comme des pommes de terre ou de longs haricots verts, ce qui permet de les voir de plus près. J’ai aussi été très impressionné par la partie reptile, qui possède quelques crocodiles (et dans un cadre de sécurité) comme je n’en ai jamais vu. En effet, vous pourrez observer des crocodiles énormes de cinq mètres de long, simplement à moins de deux mètres de contrebas, avec juste un petit muret qui vous sépare de lui. Un petit panneau indique qu’il ne faut pas mettre les bras, on comprend pourquoi, gloups. Le parc, immense et immergé en pleine jungle, offre une balade singulière dans la nature, ce qui est une attraction à part entière. Nous avons choisi de parcourir le zoo à pied, mais il est possible de louer de petites voitures électriques. Sur votre parcours, vous tomberez aussi sur l’aquarium, qui est aussi très chouette et permet d’observer des espèces peu connues. Pour conclure, ce zoo est une belle surprise, que je vous recommande donc de faire (prévoyez une bonne demi-journée).

visite-zoo-chiang-mai

À faire aussi à Chiang Mai :

  • Le Outlet Premium de Chiang Mai (Pas très intéressant concernant les marques internationales car sont les mêmes prix soldés qu’en France, mais très intéressant financièrement si vous privilégiez les marques asiatiques)
  • Le parc de Chiang Mai, paisible et avec une aire de jeu pour les enfants
  • Le marché night Bazaar (sympa à faire mais très touristique)
  • Le marché Sunday Market (plus intéressant financièrement que le night Bazaar, mais uniquement les dimanches)

 

Photos : Chris & Artlex

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

3 Commentaires

  • 27 août 2018 à 10 h 59 min

    merci pour cet article qui donne envie de boucler sa valise tout de suite et sauter dans un avion pour la Thaïlande !

  • Ginie
    27 août 2018 à 18 h 56 min

    Ahhhhhh, je suis contente que tu cites mes mots parce que c’était vraiment ça! J’ai voyagé et j’ai adoré!! L’article est super et tes photos n’en parlons pas..; Emma à bien de la chance de vivre ce genre d’expérience. J’espère qu’elle en garde des souvenirs impérissables.
    Avez vous une prochaine destination en tête?

    Très sympa le format de ton article.

    Bonne semaine.

  • 30 août 2018 à 8 h 59 min

    D’abord félicitation pour la superbe mise en page et les belles photos de votre blog ! Notre petit blog amateur a du progrès à faire…
    Nous aussi avons fait un voyage de trois semaines en Thaïlande et le Cambodge. Comme vous, nous étions émerveillés de ce beau pays. Mais nous étions assez naïfs pour nous laisser séduire par un spectacle d’éléphants dressés. On le saura pour une autre fois…

Laisser un commentaire

Rechercher

Tags populaires

Rechercher

Tags populaires

Back to top