Mon traitement anti-taches au laser, avec Cléage

avant-après-traitement-taches-brunesVoilà un article qui n’a pas été facile à écrire. Et pour cause, il traite d’un de mes principaux complexes : les tâches brunes qui apparaissaient progressivement sur mon visage depuis quelques années et qui ne cessaient de se multiplier. On pourrait croire qu’il s’agit du fameux masque de grossesse qui me serait « resté », mais malheureusement, ce n’était pas le cas. En effet, lorsqu’on est enceinte, il peut arriver que le visage de la femme se couvre de petites tâches de couleur en raison d’un dérèglement hormonal, mais celles-ci disparaissent en général dans leur totalité 4 à 6 mois après la naissance du bébé . Non, dans mon cas, les tâches ont commencé à apparaitre deux ans avant la naissance d’Emma. J’ai bien réfléchi à quoi pouvait être dû ces tâches, et j’en ai conclu qu’elles étaient la conséquences d’un manque de protection de mon visage lorsque je vivais en Chine ( de 2005 à 2009) où les températures avoisinaient souvent les 40°C l’été. À cette époque, j’étais bien loin de me préoccuper de la santé de ma peau, et je ne ratais pas une occasion d’aller me faire dorer la pilule sans crème soleil sous un soleil de plomb. Alors, c’est sûr, j’étais toujours bronzée, mais ma peau de blonde en paye le prix aujourd’hui.

Dès que les premières taches ont commencé à apparaitre, en 2011, j’ai tout de suite pris les devants en allant voir un dermatologue. Je pensais qu’il allait pouvoir me gommer ça d’un coup de crème magique, mais son air sérieux me fit comprendre que ça allait être un peu plus compliqué que ça. Il m’expliqua qu’il s’agissait d’un mélasma (maladie bénigne de la peau qui modifie son esthétisme) que les deux premières couches de mon épiderme étaient déjà bien dégradées à certains endroits, et qu’il serait difficile de pouvoir les restaurer. En revanche, il fallait à tout prix stopper l’expansion de la dégradation, pour préserver la troisième couche. Car comme il me l’expliqua, plus les années allaient passer, plus les tâches grossiraient, bruniraient, et se multiplierait. Bien qu’il y ait peu de chance pour faire disparaitre totalement les tâches, il me prescrit une crème dépigmentaire pour essayer de les atténuer, d’utiliser du fond de teint pour les camoufler, et de ne plus jamais m’exposer au soleil sans crème à indice +50. Moi qui déteste le fond de teint, je n’ai plus eu d’autres choix que d’en mettre, et moi qui adore le soleil, je n’ai plus eu d’autres choix que de l’éviter.

taches-masque-de-grossessesoins-esthetiques-lyon-cleage cleage-clinique-chirurgie-lyonHeureusement, depuis 2011, les méthodes de traitements anti-tâches ont évolué et de nouvelles solutions ont vu le jour. C’est en découvrant cela par le biais d’un magazine que je me suis de nouveau penché sur la question de ma peau. Avais-je donc une petite chance de faire disparaitre mes tâches ? Si oui, je l’a saisirais ! En avril 2017, j’ai donc pris contact avec la clinique de chirurgie Cléage, à Lyon, très renommée dans le milieu et que l’on m’avait conseillé. Cette clinique propose un large panel de soins esthétiques pour le visage et le corps, allant du traitement des rides à la rhinoplastie, en passant par le traitement de la cellulite jusqu’au réourlage des lèvres. Dans mon cas, c’était leur traitement des tâches pigmentaires effectué au laser qui m’intéressait. Après un entretien rassurant avec le docteur, nous avons donc fixé trois séances de laser (une par mois) pour soigner mon mélasma. Durant toute cette période, il faudrait bien sûr que j’évite au maximum le soleil, car les taches, fragilisées par le laser, peuvent brunir encore plus si elles sont exposées au soleil. Il faut donc être très rigoureux sur ce point pour ne pas mettre en danger sa peau.

medecine-esthetique-lyon-cleagecomment-traiter-masque-de-grossesse Alors concrètement, comment ça se passe ? Il s’agit d’un traitement laser à faible lumière pulsée, qui cible les zones où il y a des tâches. Au début de la séance, le chirurgien du Centre Cléage vous enduit l’ensemble du visage avec une gelée, et vous met des lunettes de protection. Il utilise la machine Alma Laser, qui est recommandée et approuvée pour les traitements cutanés. En fonction du problème de peau, le chirurgien fait les réglages adéquats sur la machine. Pour le traitement du mélasma, il règle celle-ci sur une faible intensité, pour que le laser n’enflamme pas les tâches. Puis, zone par zone, il traite la peau à la machine. Chaque séance dure environ 15 minutes. Concernant la douleur, elle est supportable. Chaque envoi de lumière pulsée pourrait être comparé à un petit élastique que l’on ferait claquer sur la peau. Ce n’est donc pas très agréable, mais ce n’est pas la fin du monde non plus.

traitement-laser-taches-brunes comment-traiter-tache-brune comment-enlever-taches-brunes traitement-laser-contre-melasma laser-contre-hyperpigmentation Une fois le traitement terminé, la peau est un peu rougie, et sur le coup, les tâches ressortent un peu plus. Le docteur essuie la gelée et l’assistante vient prendre le relais pour faire un petit massage de la peau avec une crème apaisante. Ce petit geste douceur fait vraiment du bien. Petit conseil : mieux vaut ne rien avoir de prévu après la séance (comme un rendez-vous pro ou un rendez-vous amoureux, par exemple) mais plutôt rentrer chez soi directement car le visage n’est pas à son avantage à ce moment-là, ah ah ! Heureusement, dès le lendemain, les rougeurs ont disparu. Suite à cette séance, il faut bien penser à programmer deux nouvelles séances sur les deux mois suivants, pour que le traitement soit efficace.

comment-traiter-les-taches soin-esthetique-visage-centre-cleage traitement-visage-taches-brunescentre-cleage-clinique-chirurgie-lyonMon bilan sur cette expérience : suite à mes trois séances, réalisées en avril, mai et juin dernier, j’ai attendu que l’été passe pour avoir une vision plus juste sur l’amélioration de mes taches. C’est pourquoi je ne publie cet article que huit mois plus tard. Avec du recul, je peux donc vous dire aujourd’hui que ce traitement anti-tâches au laser à vraiment atténuées mon mélasma. Les taches n’ont pas complètement disparu, mais néanmoins, elles se sont éclaircies et j’ai retrouvé une uniformité de peau qui me permet aujourd’hui de me passer de fond de teint. Bien sûr, il faut désormais que je sois très exigeante concernant mes expositions au soleil, en ne portant plus que de l’indice +50 sur le visage, car un mélasma ne peut jamais être définitivement soigné. Cependant, il peut être amoindri et stoppé dans sa progression. Et c’est ce que le centre Cléage à parfaitement bien fait. Si je vous partage mon expérience sur le blog aujourd’hui, c’est que je pense qu’elle peut être utile aux femmes et aux mamans qui rencontrent la même chose que moi et qui ne savent pas comment résoudre leur problème. J’ai longtemps cru qu’il n’y avait pas de solutions, alors que si, il y en a ! Il suffit juste d’être bien informé et conseillé. 🙂

avant-après-traitement-taches-brunestraitement-melasma 2

CENTRE CLEAGE

Clinique de Chirurgie et médecine esthétique

1, rue de la barre

69002 Lyon

04.72.40.00.54

Photos : Sophie & Artlex

21 Commentaires

  • Armelle
    12 janvier 2018 à 9 h 39 min

    Je n’avais jamais remarqué ces petites taches brunes sur ton visage. Tu as tout de même une peau très lumineuse.
    Merci pour cet article qui nous éclaire sur le sujet. Ayant 37 ans bientôt, j’ai quelques tâches brunes (sans avoir un mélasma) et cela rassure de savoir qu’il existe cette méthode.
    Bises

    • artlex2013
      12 janvier 2018 à 11 h 10 min

      Hello Armelle, ravie que mon article t’ai plu.
      Oui, on ne les voyait pas sur mes photos car c’était un de mes plus gros complexes donc je retouchais les petites taches sur photoshop. 😉
      Maintenant que j’en ai beaucoup moins, je le fait beaucoup moins. 🙂

  • Barbara
    12 janvier 2018 à 10 h 51 min

    Article très intéressant, merci 😊
    Quelques informations complémentaires :
    – le coût du traitement ?
    – le nom la crème indice 50 ?
    Merci

    • artlex2013
      12 janvier 2018 à 11 h 08 min

      Ravie que cet article te soit utile.

      En ce qui concerne le coût, il est de 250 euros la séance et il faut compter 3 séances.
      Pour la creme à indice 50, il y a de nombreuses marques qui en font en pharmacie 🙂

      Belle journée

  • Marie
    12 janvier 2018 à 11 h 44 min

    Bonjour, c’est tres interressant l’article. sur la photo « apres » tu es etrangement orange par apport une belle teinte claire sur la photo « avant ». c’est lie a quoi ? Bonne journee.

    • artlex2013
      12 janvier 2018 à 15 h 48 min

      Bonjour, merci pour votre retour sur votre article.
      Pour le « étrangement orange », c’est juste qu’il y a 10 mois d’écart entre les 2 photos, donc il faut prendre en compte que la luminosité est différente, le lieu de prise photo aussi, etc ! 😉

  • Chrystele G
    12 janvier 2018 à 12 h 47 min

    Merci de ton avis et expérience, j’en ai aussi, même si elles ne me gênent pas plus que ça, ça remplace un peu les taches de rousseur que j’avais petite . Bonne journée !

  • Marine
    12 janvier 2018 à 19 h 20 min

    Sur la dernière photo tu voulais sûrement dire « janvier 2018 » ?
    A moins que ce ne soit moi qui ait rien compris 🙂

    Merci pour ces chouettes articles toujours complets et sincères !

    • artlex2013
      13 janvier 2018 à 10 h 02 min

      Ah ah ! Tu as tout bien compris, c’est moi qui ai fait une faute d’étourderie ! Merci pour la remarque, c’est rectifiée. 🙂

  • 12 janvier 2018 à 20 h 44 min

    Super article, je suis ravie qu’il existe des solutions pour ces tâches embêtantes ! Je vous ai vu plusieurs fois en vrai lors d’ateliers et je peux vous dire que vos tâches ne se voient pas du tout.
    Les dermatos doivent faire ce type de traitement, non?

    • artlex2013
      13 janvier 2018 à 10 h 05 min

      Ho ! Merci ! C’est vrai que je les camoufle (camouflait) avec du fond de teint, pas vraiment le choix. 🙁
      Mais du fait de les avoir atténuer, je force moins sur la crème teintée désormais. 🙂
      Et bien non… enfin, lorsque j’étais allée voir un dermatho en 2012, il m’avait dit ne rien pouvoir faire hormis me donner une crème dépigmentante, j’avais été trèçue…
      D’ou le fait de partir sur de la chirurgie esthétique !

  • Myriam
    13 janvier 2018 à 10 h 22 min

    Merci pour ton article. Il m’a éclairé sur mon problème de tâches qui se multiplient. Je vais prendre contact avec cette clinique pour voir ce qu’ ils peuvent faire pour moi. Merci beaucoup. A bientôt

    • artlex2013
      16 janvier 2018 à 18 h 56 min

      Contente que mon article ai pu t’aider ! A bientôt !

  • 28 janvier 2018 à 16 h 39 min

    Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant et bien construit. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

  • Claire
    2 février 2018 à 14 h 24 min

    J’ai 28 ans, aucun enfant à mon actif et un melasma sur ma peau mate depuis 2 ans. Ma dermatologue m’a dit de rien pouvoir faire à part une crème dépigmentante avec un effet léger. Elles sont très marquées en été et beaucoup plus larges que les tiennes (3 cm de diamètre) mais au final, je m’y suis faite, ne les camoufle pas et met de la crème 50 qu’en cas de forte exposition. #acceptmybody

  • CHAMPAGNAT colette
    6 février 2018 à 6 h 37 min

    Bonjour
    Votre article est très intéressant juste une question peut on régler en plusieurs fois ?

  • Amelie
    13 février 2018 à 18 h 35 min

    Ahh ce fichu melasma..un sacré combat…il ne m’a pas quitté pendant 6 ans..comme vous, j’ai vécu à l’étranger, dans des pays a fort ensoleillement et j’ai aussi pris la pilule..évidemment le risque de melasma est inscrit en tout petit sur la notice..!! Mais bon, une fois installée, il est bien difficile de s’en débarrasser..je dirais même que c’est le parcours du combattant.

  • Amelie
    13 février 2018 à 18 h 42 min

    Passant d’un dermatho a un autre, en passant par le medecin esthétique, j’ai dépensé une fortune. Je peux vous parler de la fameuse creme Kligman, du melapeel, du yellowpeel..tous les dermatos m’ont déconseillé le laser, cela peut vraiment empiré les tâches. J’ai enfin trouvé le peeling qui a fonctionné sur moi..le dermamelan!! En tout cas, le melasma est vraiment une sacré saloperie!!

    • artlex2013
      13 février 2018 à 19 h 12 min

      Merci Amelie pour votre témoignage ! Oui, j’ai lu aussi des avis controversés sur le laser, mais aussi qu’il était efficace si bien réalisé et bien dosé. 🙂
      En ce qui concerne le peeling, cela me fait un peu peur, mais j’avoue que je serais bien tentée de finaliser mon action anti-mélasma avec un peeling. Qu’en avez-vous pensé ? Etes-vous amplement satisfaite du résultat ? Cela ne vous a-t-il pas embrasé la peau ? C’est toutes ces questions qui me freinent… Merci pour vos conseils <3

  • Amelie
    14 février 2018 à 23 h 33 min

    Les peeling pour traiter le melasma reste relativement doux..enfin on pèle comme un gros coup de soleil, c’est largement supportable.Je crois qu’ils font partis des peelings moyens. On ne se retrouve pas avec la peau à vif!!Mais je pense que suivant les marques, ils ne sont pas tous dosés pareils..en tout cas 1 seul a vraiment été efficace pour moi.Je n’ai jamais testé le obagi proposé chez cleage

  • Amelie
    14 février 2018 à 23 h 38 min

    J’ai donc fais 2 fois le dermamelan, suivi d’une crème à mettre à la maison…et enfin!!!! Ohhh danse de la joie, ca fonctionne!!! Cet été, chapeau, lunette, indice 50, je longe les murs!!!😂 j’ai dépensé tellement d’argent, tellement d’heure sur Internet à chercher des infos, des témoignages…il est vraiment hors de question que cette maudite tache réapparaisse!!

Laisser un commentaire

Rechercher

Tags populaires

Rechercher

Tags populaires

Back to top