Marguerite

Dessert restaurant bocuse

À ma question « Peut-on qualifier le restaurant Marguerite de semi-gastronomique ? », la responsable de l’établissement m’a répondu « Non, c’est un excellent restaurant, mais Marguerite n’est pas un semi-gastronomique ». Pourtant, je vous assure qu’on s’y tromperait. Dans cette ancienne maison bourgeoise à la déco impressionnante, les plats sont exquis et travaillés avec finesse. Le personnel, de son coté, offre un service irréprochable. Alors, lorsque j’appris que Marguerite est en fait la petite dernière de Paul Bocuse, je me dit que mon intuition ne m’a pas trompé, concernant la qualité.

C’est un peu par hasard que je suis arrivée dans ce restaurant que je ne connaissais pas, et j’ai tout de suite été saisi par l’immensité des lieux. En plein quartier des Frères Lumières, à Lyon, se cache une énorme maison bourgeoise qui abrite le restaurant Marguerite. À l’intérieur, le stylisme, signé Alain Vavro, est un savant mélange de mobilier contemporain et d’objets anciens. J’ai craqué pour les petits cadres vintage suspendus au mur et la tapisserie originale, qui représente une accumulation de vaisselle en porcelaine.

Pour notre repas, nous avions décidé de nous la jouer « grand prince », en choisissant une entrée-plat-dessert. Ce jour-là, c’est comme si c’était Noël. J’ai choisi la poêlée d’escargot en entrée (cachée sous son émulsion d’herbes fraiches), le filet de boeuf chevauché par son escalope de foie gras, et la gaufre façon grand-mère. Rien qu’en écrivant ces mots, j’en salive encore. Chaque plat était excellent, dosé à la perfection et qui plus est, de toute beauté. Autant dire qu’on s’est régalé. Mais loin de moi l’idée de vous faire saliver par perversité. Si je vous présente ce restaurant aujourd’hui, c’est pour que vous le rajoutiez à votre carnet de bonnes adresses. Pour les non-lyonnaises qui visiteront Lyon un jour, ou pour les Lyonnaises qui voudront se faire plaisir, vous saurez ainsi où aller. :)

restaurant Marguerite Lyon Restaurant Marguerite Lyon 7 marguerite restaurant bocuse marguerite restaurant Lyon paul bocusedeco restaurant bocuse lyon blogueuse lyon Artlex restaurant Paul Bocuse restaurant bocuse lyon Paul Bocuse Lyon Bon restaurant Lyon Bon restaurant bocuse Lyon deco restaurant bocuse lyon 2Bon restaurant lyon 7 menu restaurant bocuse decoa alain vavro Marguerite lyonDessert Paul bocuse restaurant original Lyon blog Mode ArtlexBlog food Lyon Artlex

Marguerite Restaurant Bocuse : 57 Avenue des Frères Lumière, 69008 Lyon

Photos : Artlex

6 PETITS MOTS TALK TO ME
Share



10 petites choses à savoir sur moi

artlex blogueuse mode lyonL’idée m’est venue l’autre jour, lorsqu’un copain m’a posé cette question : « Et sinon, sur ton blog, est-ce qu’il y a des choses dont tu ne parles pas, en raison de ta ligne éditoriale » ? Après une courte réflexion, j’ai répondu, mi-amusée, mi-suprise « Oui.. en fait… plein » !

J’ai toujours des petites choses à vous raconter, mais celles-ci ne rentrent pas forcément dans le cadre d’un article. Lorsque j’ai commencé ce blog, je parlais très peu de moi, et je ne m’exposais même pas en photo. Puis, tout doucement, comme un oiseau qui sorte de sa coquille, j’ai commencé à me raconter. Attention, pas le grand déballage. Mais les petites choses de la vie. Et plus vous me lisiez, plus j’avais envie de vous parler.

Cette relation a grandi, grandi, et j’ai la chance aujourd’hui d’avoir un lien fort avec mes lectrices. En trois ans de blogging, aucun méchant troll n’est venu pointer son nez ici pour me laisser des commentaires fumeux (fingers crossed pour que ça dure). Au contraire, je suis choyée, au travers de petits mots encourageants, de mails touchants, et même de petits coucous dans la rue. Bref, vous êtes, depuis mes débuts, comme une bonne bande de potes, qui s’agrandit au fur et à mesure de nos rendez-vous par ici.

Alors, tout naturellement, j’avais envie de vous livrer 10 petites choses sur moi. Des petites choses banales, des futilités, des interrogations, aussi, qu’on m’a posé. Des petites choses, en somme, qu’on raconte aux copines… :)

blog mode DIY Artlex

 Il y a 5 ans encore, je n’aimais pas l’alcool. Pas même le champagne. Jusqu’à ce que Chris, mon amoureux, me fasse boire une demi-bouteille de vin rouge (du Brouilly, s’il vous plaît), pour réussir à m’emballer. Depuis, je suis accro : au rouge, et à mon homme.

⊕ J’ai détesté être enceinte (nooon, ne me flagellez pas). Je trouve qu’il faut avoir une petite part de masochisme en soi, pour apprécier les transformations que provoque la grossesse. La joie de sentir mon bébé dans mon ventre n’a jamais réussi à contrebalancer mes 8 mois de calvaire !

⊕ Je suis une piètre cuisinière. Les plats « Pot-au-feu », « Beuf bourguignon » ou « Tajine » me sont totalement inconnus. Quant à la pâtisserie, hormis le gâteau au yaourt et le fondant au chocolat, je me m’y adonne pas. Comme j’aime le répéter très souvent : je suis une très mauvaise « femme d’intérieure ».

Du coup, je mange mal. Un café au lait avalé vite-fait le matin, le repas du midi sauté, l’enfilage de paquets de gâteaux l’aprèm parce que je meure de faim, et le bon gros plat « steak-pâte » avec mon homme le soir. C’est moche, mais j’y travaille.

J’ai envie de faire Koh Lanta. Mais je suis presque sûre que je n’y arriverais pas. Sans manger, ni dormir, je deviendrais exécrable en moins de deux, et j’enverrais tout valdinguer !

blogueuse DIY Artlex

J’ai un tatouage moche sur le pied, et je n’en ai pas honte. Réalisé en Chine lorsque j’y vivais, il était tout joli à l’époque. Mais avec le temps, l’encre a bavé et son tracé est devenu grossier. Malgré cela, il représente un moment très fort de ma vie, c’est pourquoi je le garde tel qu’il est.

Je suis passée par de nombreux styles vestimentaires (catho, bitch, bcbg, hippie, sportwear, arty, casual) avant d’en arriver jusqu’ici. C’est peut-être pour ça que je n’ai pas vraiment de style propre, aujourd’hui. Mais j’ai une passion qui n’a jamais failli a tout ça : les baskets. Colorées, blanches, fines, larges, montantes… je les aime toutes. Ma mère espérait que ça passerait avec l’âge… celles qui suivent mes looks en constatent le résultat. ^^

Quand j’étais petite… j’étais Mozart. Je suis rentrée à l’âge de 6 ans dans une école de musique-études. J’ai pratiqué le piano, puis le clavecin pendant 7 ans, à un rythme très intensif, jalonné de concours, de pression, et de crampes à l’estomac. Un jour, j’ai tout envoyé valser. Je n’ai jamais retouché à un piano depuis.

Avant, je faisais beaucoup de sport… mais ça, c’était avant. 15 ans d’équitation, 10 ans de snowboard, et pas mal de kilomètres de VTT cross au compteur. Mais depuis la naissance de ma fille, j’avoue que mes moments de répit s’axent davantage vers un plateau-télé que vers la salle de sport. I’m a bad bad girl !

J’ai un grain de beauté sous l’oeil droit, comme vous l’avez sans doute remarqué sur les photos. Ce fut le plus gros complexe de mon enfance / adolescence. Petite, les mémés venaient me frottaient l’oeil avec leur mouchoir, pour tenter d’enlever « ma saleté ». Plus grande, on croyait que c’était mon maquillage avait bavé. Très complexée par cette erreur de la nature, je m’étais jurée que je me le ferai enlever à ma majorité. Mais quand le moment fut venu, je n’ai jamais pu franchir le pas. Ce grain de beauté, c’était moi. N’en déplaise aux autres. 😉

Blogueuse mode DIY Lyon Artlex

Ça fait drôle de se livrer au-delà de ses thèmes habituels. Du coup, j’espère que ce petit article peu conventionnel vous a plu. Si jamais, j’ai encore 10 trucs à vous confier. Hi hi. Et vous, avez-vous des petits secrets à me livrer sur vous ? :)

 

19 PETITS MOTS TALK TO ME
Share